Rechercher

Les Niçois investissent Paris

Après la défaite de l’OGC Nice lors de la finale de la Coupe de France samedi soir, les Niçois venus assister au match profitent du déplacement pour visiter la capitale.



Lucas, Anthony, Antoine et Océane sont fiers d’arborer les couleurs de l’OGC Nice sous l’Arc de Triomphe.

Il est seulement 11h, mais la chaleur se fait déjà ressentir sur les Champs-Élysées. Cette atmosphère estivale est loin de dépayser le groupe de jeunes niçois agréablement étonnés. Jean, veste, doudoune, ils se sont chaudement vêtus par crainte du froid parisien.

En train, en avion ou en voiture, ils sont plus de 20 000 azuréens à avoir fait le voyage jusqu’au Stade de France. Beaucoup ont décidé de prolonger leur séjour afin de jouer les touristes le temps d’un weekend. C’est le cas de Lucas, Anthony, Antoine et Océane, tous âgés d’une vingtaine d’années.



Après la défaite, les Niçois se consolent dans les magasins



« La dernière fois qu’on a gagné la Coupe de France c’était en 1997, j’étais même pas née. On ne voulait surtout pas rater ça », déclare avec émotion Océane. Déterminés à voir leur équipe jouer, les jeunes ont pris leurs billets d’avion dès le mois de février dernier.


Avant même de fouler le sol parisien et le début du match, l’ambiance était à son comble.

« Dans l’avion, on a tous chanté Allez l’Ogym quand on a atterri », se réjouit Lucas avant d’ajouter : « le pilote a même dit « bon match à tous les supporters niçois » ».

Si Anthony garde un goût amer de cette finale perdue par les Aiglons, les quatre vacanciers jouissent de ce temps méditerranéen, pendant que la pluie s’abat sur Nice.



Lucas et Antoine découvrent les nouvelles modes dans la célèbre boutique "Kith".

« Si nos amis n’avaient pas déménagé à Paris, on aurait certainement fait l’aller-retour dans la journée », explique Océane. Ce congé est donc l’occasion, pour ces adeptes de boutiques parisiennes tendances, d’aller faire du shopping dans les magasins de l’emblématique avenue des Champs-Élysées.

Dans l’une d’elles, le groupe rencontre par hasard d’autres supporters niçois venus de plus loin cette fois-ci.

« On a fait le trajet depuis Lecce (ndlr : dans la région des Pouilles, au sud de l’Italie) pour voir le match », confirme Alexandra, sur le point de régler les achats de son fils.

« On fait un peu de tourisme, on va au restaurant, on fait les boutiques, on rentre ce soir alors on en profite », raconte son amie Sandra qui réside à Nice.



Pour d’autres, le match était l’occasion de s’offrir des vacances



Charlotte et Frédéric entre deux photos, devant le Square de Berlin, à côté du Grand Palais.

Un peu plus bas sur l’avenue, place Clémenceau, Frédéric, Stéphanie et leur fille Charlotte prennent en photo le Grand Palais en travaux. Ce n’est pas le premier monument que ces sudistes immortalisent depuis samedi.

« On est montés dans la Tour Eiffel, on est allé devant l’opéra Garnier, sur la place Vendôme, on a fait tous les lieux emblématiques de Paris », détaille en souriant Frédéric.

C’est grâce au comité d’entreprise du fonctionnaire niçois que la famille a pu se permettre cette petite escapade parisienne. « Pour seulement 80€ on a eu les places du match, les billets de train, deux nuits à l’hôtel et les tickets de métro », résume Frédéric. Une aubaine qu’ils ne pouvaient laisser passer.

Comme la majorité des Niçois, cette famille s’apprête à rentrer dès lundi soir. Mais le sourire demeure puisque le soleil a déjà retrouvé sa place dans le ciel de la Côte d’Azur.



Reportage -

Clara Hidalgo

33 vues1 commentaire

Posts récents

Voir tout